Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par James
Publié dans : #MANCIES
ANNE MA SOEUR ANNE NE VOIS TU RIEN VENIR ?

Je ressens le besoin d'écrire cet article, car je fais moi – même régulièrement, des bilans sur mes expériences passées et les retours de mes consultants, afin de m'améliorer sans cesse dans ce domaine particulier. Avant toute chose, la voyance est affectée, dans l'esprit de la plupart des personnes, à l'avenir uniquement, ce qui est une erreur. Car elle s'exerce dans les trois dimensions temporelles, le passé, le présent et le futur. On ne peut les dissocier.

Si je fais, donc, le bilan des consultations de voyances et les retours des consultants, le résultat est plus que positif.

Mais il existe des variations.

Il y a celles et ceux et je les remercie, qui m'ont donné de leurs nouvelles et m'ont fait part de leurs impressions. Elles et ils ont souvent été surpris par le fait que les choses se déroulent comme cela leur a été révélé, certaines refusaient carrément les informations que je leur ai donné. D'autres sont plus mitigées dans leurs retours, les différences sont souvent situées au niveau temporel. On me dit que les choses ne sont pas arrivées et elles arrivent après. Certaines choses peuvent survenir très longtemps après, plusieurs années.

A cela l'explication est simple, à partir du moment où vous sortez de la consultation, votre comportement, influencé consciemment ou inconsciemment par les révélations que vous avez eues, a une incidence sur le déroulement de votre présent et donc d'une partie de votre futur. Ainsi des retards, des impossibilités, des différences peuvent se matérialiser, par vos choix et vos actes.

Il s'est avéré que ce sont les personnes les plus sceptiques, les moins convaincues en sortie de consultation qui ont vues leur futur se dessiner comme il leur avait été révélé. Mais ce n'est pas systématiquement le cas, les personnes qui refusent qui bloquent trop par peur, ne recoivent rien ou des banalités comme les personnes qui viennent avec trop d'attentes. Ce sont celles qui ont le plus de chance de voir des modifications se produire dans leur futur. Connaître son avenir est une démarche à entreprendre avec beaucoup de précautions de part et d'autres. On ouvre une porte temporelle qui nous donne des informations que nous ne devrions pas avoir. A nous d'en faire bon usage.

L'éthique que j'ai rédigée n'est pas là pour rien.

Les mécanimes d'évolution personelle passent par des prises de consciences et des affrontements courageux de certaines réalités, je suis passé par là et les chocs que j'ai eu, je les ai affrontés avec courage, quelque soient ceux - ci.

C'est l'une des raisons de mon évolution rapide.

Je n'ai pas terminé, ce ne sera jamais terminé, les marches seront plus ou moins hautes, mais il me faudra monter toujours plus haut.

Nous co - créons nos vies, cette vérité, trop peu d'entre nous la considère à sa juste valeur et préfèrent rejeter tout ou partie de la responsabilité sur autrui ou sur Dieu. Garder leur sacro saint, inutile et illusoire libre arbitre, comme excuse de leur surdité. Ainsi, je vois autour de moi des personnes, qui dirigées par la partie négative de leur ego, qui crée la stérilité et l'échec de leur futur et s'en plaignent ensuite. Croire en l'irrationnel, faire des démarches spirtituelles, lire des ouvrages ne suffit pas. La connaissance, sans l'expérience est pareille à la graine jetée dans le désert. On ne sait pas skier juste parce que l'on a les skis, acheté le forfait et regardé les compétitions à la télévisions. Beaucoup de personnes attendent des miracles mais ne créent pas la partie qu'elles doivent elles même mettre en oeuvre pour que les choses soient possibles. Planter la graine ne suffit pas, il faut l'arroser pour que le soleil la fasse germer et pousser.

Le chemin vers soi et son destin est long, pénible quelquefois, difficile souvent, mais il faut garder la foi, trouver et mettre en oeuvre sa partie divine, ouvrir ses yeux de l'intérieur.

Les opportunités sont nombreuses, mais on choisit trop souvent que ce qui nous intéresse, ce qui est facile, refusant de vivre, d'affronter les choses désagréables, les partageant avec d'autres pour prendre un peu de leur énergie, les évitant, les reportant ailleurs ou sur d'autres personnes, mais en agissant ainsi, nous ne devenons pas plus forts, nous devenons plus peureux.

Pour avancer sur son chemin de vie il faut se débarasser de sa surdité et de son aveuglement, je guide, je n'assiste pas.....

Ce n'est pas tant de connaître son avenir qui est important, c'est de le rendre possible. Ou d'éviter ce qui peut être. Pas de fatalisme ou de slogan au libre arbitre sacré, excuse rabâchée par les personnes qui veulent rester sourdes à ce qui ne leur convient pas. On ne peut avancer si l'on résiste.

Votre but en abordant ce type de démarche ne doit pas être de vouloir maîtriser votre futur, en évitant ce qui ne vous plaît pas ou en accédant à des choses que vous aimeriez, mais en prenant conscience de ce que vos actes et choix passés ont générés, de ce que vous pouvez co – créer dans votre présent pour évoluer vous.

Votre propre évolution amènera les changements qui sont bons pour vous. Alors que maîtriser générera des événements souvent moins positifs que ce qui était prévu.

Allez à la rencontre de son avenir c'est avant tout la possibilité de réfléchir à soi – même, aux possibilité d'évolution de son âme dans cette incarnation, c'est prendre conscience des possibilités dans le présent pour construire, à travers soi – même et son évolution, le retour au plan divin.

Je tiens à préciser ici, que je ne m'inscrit pas dans la même démarche que la plupart des personnes, je les respecte et ne porte pas de jugement, qui entoure la voyance de mystère et de notions de pouvoirs. Je ne fais que lire ce que l'univers, la source m'autorise à lire, car c'est bien cela, la voyance, une simple lecture du livre dont vous êtes le héros, un livre écrit à l'avance avec une grande partie de ce qui a été écrit et de ce qui est en train de s'écrire à cet instant précis.

Comme le disait Einstein « Je ne suis pas pressé de connaître le futur, il arrivera bien assez vite »

Avec tout mon amour

Source Image :Morguefile.com

Commenter cet article