Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par James Colpin
Publié dans : #NOUVELLE CONSCIENCE, #Senseï Tenshi Soan, #Spiritualité

Partout on nous serine qu'il devient essentiel et urgent de respecter la nature, qu'il faut protéger notre Mère la Terre et que nous devrions aspirer à vivre en harmonie avec la nature. Mais concrètement, comment procéder ?

Respecter les besoins et la nature des êtres qui nous entourent

Vivre en compagnie d'autres êtres vivants, tels que des humains, des animaux ou des plantes, c'est commun, mais ça n'est pas toujours de façon harmonieuse et dans le respect de la nature. Vivre en harmonie avec des êtres vivants, c'est avant tout respecter leur besoins vitaux (amour, nourriture, eau, soleil, espace, activité, soins etc.), leur assurer un contexte de vie adéquat à leur besoins (empathie, respect, intimité, pot de plantes suffisamment large pour croître, espace suffisamment grand et intéressant pour les animaux, possibilité de sorties ou de chasse etc.). Mais vivre en harmonie avec des êtres vivants, c'est également chercher à comprendre leur vraie nature, leur possibilités et leur limites, afin de ne pas attendre d'eux/d'elles des choses qu'ils ne peuvent pas faire (être un(e) autre, penser comme un humain (pour les animaux), faire des fruits chaque année etc.)

Respecter la vie et la mort

Vivre en harmonie avec les êtres vivants qui nous entourent, c'est ne pas les tuer, les couper, les "euthanasier", les battre, les "punir" ou les abandonner lorsqu'ils ne répondent plus à nos attentes (l'arbre qui s'est un peu déplumé et qui ne donne plus de fruits, la plante qui ne fais plus assez de fleurs, le chien qui n'obéit pas à nos demandes, le chat qui devient malpropre parce qu'il est stressé, la vache qui est menée à l'abattoir parce qu'elle ne donne plus de lait etc.)

L'harmonie commence par une évolution personnelle

Vivre en harmonie avec les êtres vivants, c'est avant tout de se changer soi-même : apprendre la patience, la tolérance et faire preuve d'empathie, de compassion, de sollicitude envers chacun, les autres humains (même ceux qui nous ont fait du mal), les animaux, les plantes etc. L'avenir de l'homme passe par le changement, et ce changement doit se produire en chacun de nous. Il est inutile d'attendre que ce soit les autres qui changent pour se mettre à changer soi-même. C'est comme attendre que les vagues de la mer cessent pour aller se baigner. De plus, c'est en changeant soi-même et en s'améliorant que l'on donne envie aux autres de changer. Donnons l'exemple !

Protéger la nature

Vivre en harmonie avec la nature, c'est aussi chercher à la protéger : en pratiquant au quotidien par exemple les écogestes, en achetant des produits bios, en faisant des achats responsables (par exemple par l'achat d'une voiture peu gourmande, des produits équitables etc.), en consommant sans excès. Cela peut aussi se faire en travaillant bénévolement dans des associations caritatives pour les enfants ou les humains, ou des associations de protection et de préservation de la nature.

Faire preuve d'honnêteté

Vivre en harmonie avec la nature, c'est la respecter. Et le respect commence par l'honnêteté. Quand on garde près de soi un animal, une plante ou tout autre être vivant alors qu'il/elle n'est manifestement pas à sa place dans ce contexte précis, on se doit au moins de reconnaître que c'est pour nous et non pas pour lui que l'on fait cela. Lorsqu'on s'acharne médicalement à garder en vie une personne âgée qui ne demande qu'à partir, ce n'est pas de l'Amour au sens propre du terme. Ce n'est pas non plus de l'Amour pour les animaux que de conserver chez soi des animaux en cages (oiseaux, Nacs, espèces sauvages, poissons etc.) ou d'obliger certains êtres à cohabiter alors qu'ils n'ont pas assez de place ou qu'ils ne s'entendent pas.

Source : www.merenature.com

Source Image : Morguefile.com

Commenter cet article