Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Publié le par James
Publié dans : #DEFUNTS
MESSAGES DE DEFUNTS -MARS 2014

Comme je l'ai dit dans mon article ou je donne des nouvelles, je ne fais plus de communication de lumière, mais j'accepte que les défunts viennent me voir pour me transmettre des messages.

J'aimerais transmettre quelque chose qu'ils me disent tous, ils sont reconnus souvent, à travers ces messages, mais leurs proches doutent, il leur faut toujours plus de détails, des choses qui ne sont connues que d'eux, plus de preuves, toujours plus de preuves...... Alors qu'ils aimeraient vos défunts, que vous ayez la foi, en eux, en leur manifestations, en leur geste d'amour pour venir jusqu'à moi afin de vous faire un signe.

Et que vous témoignez de ce miracle de la vie.

Yvonne.

Petit bout de femme, bien en chair, blonde –châtain, le teint un peu rougeâtre. Les mains sur les hanches et un torchon à carreaux dans la main gauche.

« Coucou mes loulous, je vais bien, je suis en paix, je souffre plus. Je suis « passée ». N'oubliez pas de cueillir les fruits cette année et faites des bocaux, ce serait dommage de tout laisser aux corbeaux, même si les oiseaux ont le droit de se servir » Clin d'œil appuyé. Et faudrait p'têt bin s'occuper du jardin,

Denis – il est originaire d'Alsace.

La trentaine entamée, châtain foncé, une petite cicatrice sur le visage, près des lèvres. Taille moyenne, corpulence svelte. Nerveux. Il avait un travail manuel, peut – être sur les chantiers. Passionné de voitures....

Décédé brutalement des suites d'un accident de la route. Il est bloqué et ne veux pas partir, il veut rester auprès de sa femme et de sa fille, pour veiller sur elles, je l'invite à entrer dans la lumière en lui expliquant qu'il pourra mieux les protéger de « là-haut » car il aura accès à plus de leviers, mais il refuse.

Il ne veut pas les « laisser » seules..... Il se sent responsable et coupable et aimerais que sa femme le pardonne. Il a des « choses » à finir dans la maison, il avait promis.

Je n'insiste pas, l'invitant à voir si des proches l'attendent dans la lumière. Le passage est ouvert, mais, même s'il se sent attiré, son désir de rester là est le plus fort.

Je n'insiste pas. Je l'invite à se poser la question chaque jour et à communiquer avec son ange gardien pour lui demander conseil.

J'invite sa famille à lui pardonner, à se libérer de la culpabilité qu'elle a, à le libérer lui, en prenant conscience qu'il sera mieux dans la lumière.

Gary.

La chasse, je vois la chasse, une forêt. Un chien, beige et noir. Gary semble perdu, j'essaye de ne pas laisser entrer en moi l'image, cette image, celle d'une corde après une branche. Mais il n'y a personne, c'est une corde seule, avec une branche.

C'est l'automne, les feuilles jaunes et oranges jonchent le sol. Il me fait un zoom sur les feuilles, il y a des tâches de sang. Puis il me montre une borne, il y a un signe dessus, un dessin, je ne saurais le décrire.

Paul.

Cultivateur, cheveux noirs comme le jais, le visage buriné par les éléments, les yeux bleus et vifs. Pas très causant, pas très démonstratif, même s'il aime bien rire, regarder les étoiles la nuit, assis sur le banc en pierre devant la ferme. Il me parle d'un puits, il s'inquiète pour une vache malade, chez son voisin.

Il dit qu'il ne peut pas se résoudre à quitter cet endroit qui est toute sa vie et s'excuse auprès des occupants, pour le bruit quelque fois.

Sa ferme se trouve en Auvergne, il n'en dira pas plus.

Sylvie.

Femme, la cinquantaine, cheveux châtains et gris, vivait dans le Nord, peut – être Lille ou sa proche banlieue, décédée d'un cancer des voies respiratoires, elle fumait beaucoup, beaucoup, beaucoup....

Dans son petit appartement, elle embrasse Nénesse et ses cinq enfants et ses quatre petits enfants.

Elle me dit qu' elle se sent bien, elle n'a même plus envie de fumer.

Léonie

Toute discrète, à tel point que je souris...... elle doit avoir 70-80 ans, difficile à dire, petite, mince, gilet gris, robe à fleur pâle, quelques bijoux en or, des petites lunettes dorées. Beaucoup de livres dans son petit appartement parisien et un amour des oiseaux qu'elle aimait nourrir et entendre chanter. Elle s'entendait bien avec le voisinage, discrète. Comme son départ, d'ailleurs, tout en discrétion.

Elle embrasse son fils et dit qu'elle lui pardonne de n'avoir jamais eu le temps de venir. Elle sait qu'elle a eu cette chance d'avoir une vie qui l'a rendue heureuse.

Elle est dans une lumière magnifique et son mari la tien dans ses bras.......ils ont trente ans environ et sont beaux comme des Dieux.....

J'adore.

Laura.

Oh ! Laura, jeune enfant, je la vois sans cheveux, elle était malade, très malade. Elle ne veut pas me dire de quoi....elle dit que ce n'est pas important....ce qu'il l'est c'est le message qu'elle nous a transmis, le courage, l'espoir et la vie, la vie qui ne s'arrête jamais, même dans la maladie, la vie qui est là aujourd'hui encore plus présente en elle, la joie aussi et la paix, une paix infinie. Il y a une douceur en elle, celle d'un ange et une sagesse infinie. Je dirais que je viens de rencontrer un Maître. Elle regrette juste que dans notre monde la maladie vous isole tant, autant que la folie ou la pauvreté. La peur de la différence isole les humains des humains, alors que l'amour guérit.

Elle me parle de Lyon. Et d'un objet rouge qu'elle cache derrière son dos.....

Voici le message qu'elle veut transmettre :

Ouvrez votre cœur et vous ouvrirez les bras à la vie.

Merci, merci Laura..... elle part dans la lumière.............une belle lumière dorée. Elle n'est pas seule.

Pascal

Un message pour sa femme. Cesse de chercher et apprend à voir et recevoir. Partage ta foi et porte la nouvelle que la vie existe au-delà de la vie. Prends soin de ta tension, prends bien tes médicaments et sois généreuse, ouvres ton cœur aux autres, à celles et ceux qui sont dans la peine, dans le chagrin et dans l'affliction. Surveille les oiseaux, les messagers du ciel.

Je t'aime.

Marie – Yvonne

A son mari. Cesse de te lamenter, j'aimerais tellement retrouver le jeune homme que j'ai connu, te voir te relever et aller mieux, pour toi, pour nos enfants, t'occuper de la maison et faire des choses positives, je suis là, ne t'inquiète pas. Donne mes affaires et refais ta vie, je serais heureuse si tu l'es aussi.

Bisous mon amour.

Voilà se sera tout pour ce mois, je travaille sur mes facultés afin d'être de plus en plus précis et de m'ouvrir au nouveau fonctionnement qui se dessine.

Merci à toutes ces belles âmes qui m'ont rendu visite.

Commenter cet article

Leray Nathalie 07/03/2017 01:06

Caroline mon coeur, tu es partie trop tot, je souffre tellement tous les jours de ton absence mais je sais que tu ne souffres plus ma puce et que tu aides les autres, je t'aime mon chat, maman <3

brigitte 02/01/2016 19:23

je sens mes proches disparut chaque jours, ils sont là dans mon coeur, je pleure de leurs absences, comme j'aimerais pouvoir les apercevoir, savoir s'il vont bien ? les embrasser ? leurs dire combien ils me manquent.

Céline 07/10/2015 22:42

Bonsoir, si un jour maman tu pouvais revenir me faire sentir que tu es toujours là ! C est égoïste je sais bien mais j'ai tellement besoin de te sentir

Virginie 10/08/2015 10:28

Comme j'aimerais lire un jour son prénom dans cette rubrique....

James Colpin 21/12/2015 07:51

Bonjour,

Réponse de James : Je ne sais pas du tout ce que cela signifie, le symbole, en francs de plus, doit venir de votre subconscient, je vous invite à chercher le symbolisme de l'argent pour comprendre

kabre solange 18/12/2015 14:30

j'ai rêve d'un collègue qui est mort depuis 8ans et qui ma donne de l'argent de billets de 1000frs. que signifie cela. j'ai demande une messe d'action de grâce pour lui!!